Athlétic Club Andelysien : site officiel du club d'athlétisme de LES ANDELYS - clubeo

Les couleurs de l’ACA LES ANDELYS à l’ultra marathon de CAPE TOWN!!!

9 avril 2018 - 18:14

Voici le superbe récit de Robert, un beau récit qui permet de voyager un petit moment en Afrique du Sud et encore un GRAND BRAVO pour cette magnifique performance!!!

"Pourquoi aller courir si loin ? Tout simplement pour partager la passion de la course à pied avec mon fils Emmanuel.

CAPE TOWN (LE CAP en français) ville de près de 4 millions d’habitants située en bas de l’Afrique (9 500 km et 12 heures d’avion depuis Paris en vol direct). Ville très internationale et très sportive non seulement par l’organisation de manifestations sportives (courses de vélo, triathlon, marathon, ultra-marathon) mais aussi et surtout par le nombre de personne (femmes, hommes, jeunes ou plus âgés) que l’on voit courir ou marcher tout au long de la journée sur la promenade du front de mer.

L’ultra marathon de CAPE TOWN  appelé aussi TWO OCEANS (www:twooceansmarathon.org.za) en était ce 31 Mars 2018 à sa 49ème édition consécutive. Le nom vient du fait que l’on va longer l’océan indien du côté de MUIZENBERG et de FISH HOEK et l’océan atlantique du côté de HOUT BAY et tout le long de la route scénique CHAPMAAN ROAD.

Le nombre de participant est limité à 11 000. Les places ont été vendues en moins de 3 jours. Un accueil particulier pour les internationaux dont nous faisons partis. Pour participer, il faut avoir fait un marathon en moins de 5 h dans la période allant de juillet 2017 à février 2018. Le marathon SEINE et EURE fait en octobre sera tout à fait validé. 

Ce week-end de fin MARS 2018 étaient organisé :

Le 30 Mars 

TRAIL RUN de 24 et 12 km

INTERNATIONAL FRIENDSHIP RUN 6,2 km

FUN RUNS pour les enfants 2,1 km et 5,6 km

Le 31 Mars

ULTRA MARATHON 56 km

HALF MARTHON 21,1 km

Pour m’acclimater un peu à la région, je suis parti le mardi 27 Mars.

Le mercredi nous avons retiré les dossards et nous avons fait la reconnaissance du parcours en voiture.

Les dossards, il faut en mettre 2 : un sur la poitrine et un dans le dos. Sur le dossard est imprimé le numéro, le prénom, la catégorie pour moi 70 mais aussi le nombre de participation à l’ultra marathon et au semi-marathon.

En journée un temps superbe, la température est voisine de 30°C bien que l’on soit en début d’automne. Le soir, un orage qui aura pour effet de faire un peu baisser la température mais n’aura aucune incidence sur l’énorme sécheresse qui sévit dans la région (rationnement de l’eau à 50 litres par jour et par personne pour se laver, l’utilisation des toilettes, la vaisselle et le ménage).

Le vendredi, nous participons à l’INTERNATIONAL FRIENDSHIP RUN. Même si l’on a des dossards ce n’est pas une course mais plus un défilé en courant ou chacun va à sa vitesse avec de nombreux drapeaux représentants les pays des coureurs participants à la course du lendemain.

Le samedi, le départ de la course est à 6 h 30. Il faut être dans les corridors 1 heure avant.

Un nombre important de toilettes sont mises à la disposition des coureurs juste à côté des aires d’attente. Elles seront retirées dès le départ de la course.

Avant notre course, il y avait le départ à 5H 30 du semi-marathon (16 000 participants).

Le lever sera à 4 h

Le départ se fait au lever du jour. La température est de 15°C, elle sera de 27°C à l’arrivée.

Au début, nous devions courir ensemble puis au fil de la discussion il nous est apparu qu’il fallait que chacun fasse sa course à son propre rythme.

Ma course.

Départ prudent, petite vitesse. De toute manière avec plus de 11 000 participants, les premiers kilomètres se font groupés. Puis petit à petit le peloton s’étire et chacun peut prendre son rythme.

Jusqu’au 21ème kilomètre la route est plutôt plate. Après ce n’est plus qu’une succession de montées et de descentes jusqu’à l’arrivée au 56ème kilomètre. Le dénivelé total à ma montre sera de + 1244 mètres.

J’ai été obligé de  marcher quand la pente devenait trop raide.

Pour Emmanuel comme pour moi le mur de difficulté s’est situé au niveau de la distance du marathon.

La médaille commémorative est différente en fonction du temps de course.

A l’arrivée une zone pour les internationaux avec des rafraîchissements et des sandwichs.

Mes objectifs sur cette course étaient au nombre de 4 :

1° finir la course,

2° finir dans les délais c’est-à-dire en moins de 7 heures,

3° être si possible entre 6H et 6H 30,

4° très ambitieux être en dessous des 6H.

Sur 4, 3 ont été atteints.

 Je termine en 6H 29’ 24’’ au temps officiel encore provisoire, 6H 26’ 50’’ à ma montre.

Quelques chiffres pour l’ultra marathon :

Au départ 11 681 participants seulement 9 106 finiront dans les délais.

Le premier est en 3H 09, le record est à 3H03 ce qui fait du 18 km/h de moyenne.

Je suis classé 6 157ème.

Dans ma catégorie + de 70 ans, 35 au départ, 17 finissent dans les délais et je suis classé 7ème. Le premier est en 5H 09 à 76 ans (ça fait rêver), le deuxième en était à sa 35ème participation tous les deux sont des locaux.

Emmanuel se classe 1 914ème en 5H 21’17’’.

Cette course sert de référence et surtout d’entrainement pour les Comrades (www.comrades.com). Course de 89 km qui aura lieu le 10 juin au environ de DURBAN. Comme nous finissons en moins de 7H nous sommes qualifiés.

Ce que je retire de cette course,

Une très bonne organisation, une grande convivialité, une ferveur des spectateurs (par moments on se serait cru au Tour de France cycliste avec routes fermées, barrières de protection). Les spectateurs étaient avec la glacière et le pique-nique quand d’autres avaient monté le barnum et faisaient des grillades).

Course très propre avec des gens qui ramasse les poubelles (sacs avec des râteaux) des efforts pour mettre dans les poubelles et des sanctions pour ceux qui sont pris à jeter intentionnellement les déchets. J’ai vu une personne avoir un carton jaune pour un jet délibéré totalement en dehors des poubelles.

Aussi un esprit d’entraide lorsque certain chutait, aussitôt les voisins de course venaient les aider à se relever.

Un nombre impressionnant de personnes mobilisés au cours de cette semaine, pour distribuer les dossards, faire la police sur la route et distribuer les rafraîchissements. Que ce soit des bénévoles ou les forces de police tout le monde encourageait. Le prénom et la catégorie aidaient bien les spectateurs et les autres coureurs.

Il y avait 22 points de ravitaillements. Une nouveauté pour moi des packs de 10 cl d’eau dans des poches en plastiques qu’il suffit de percer avec les dents pour boire ; cela offre également la possibilité de continuer à courir et transporter l’eau sans la renverser.

En conclusion,

je dirais n’ayez pas peur de vous confronter à des défis qui vous paraissent insurmontables.

 Choisissez vos objectifs.

Préparer les sérieusement en vous entraînant et surtout en apprenant à bien vous connaître."

Commentaires

BULLETIN D'INSCRIPTION ACA 2018/2019

ICI

PARTENAIRES DE L'ACA

CALENDRIER ESTIVAL 2017/2018

Mise à jour le 28.03.2018

Cliquez sur le calendrier pour l'aggrandir

Livret estival "jeunes" 2018

ICI

Livret estival "adultes" 2018

ICI